0

Pourquoi acheter un Riad et le mettre à vendre à Marrakech ?

immobilier marrakech

De nos jours, on trouve au Maroc de nombreux investisseurs dont le créneau est d’acheter des Riad à vendre à Marrakech. C’est ce que l’on appelle l’investissement immobilier. C’est une filière qui prend de plus en plus d’ampleur et qui a tendance à satisfaire les personnes qui s’y engagent de façon sérieuse. Acheter un bien immobilier sur le site http://lemondeimmo1.webnode.fr/ peut présenter des avantages surtout quand on est étranger. Les avantages sont surtout sur le plan fiscal. La politique fiscale au Maroc est faite pour encourager l’investissement, surtout dans le Riad. Quel que soit l’emplacement : en centre-ville, en périphérie, à Marrakech ou dans les autres villes moins touristiques. De nombreux abattements sont effectués, sur certaines transactions elles peuvent même atteindre 80% de l’assiette de l’impôt sur le revenu. Pour cela les revenus de la location doivent être reversés sur un compte marocain. Dans le cadre d’une succession, la transmission d’un Riad n’est pas une transaction sujette à des droits de succession. On retrouve aussi des avantages qui sont liés aux crédits bancaires, sans oublier les facilités que les acheteurs rencontrent pendant les démarches administratives. La plupart des Riad sont achetés pour être valorisés, rentabilisés, sous forme de maisons d’hôtes par exemple.

Ce secteur d’investissement rapporte beaucoup d’argent puisque la ville de Marrakech connait une grande affluence de touristes, grâce par exemple à son patrimoine historique, ses monuments, ses espaces, etc. Le Riad à vendre, surtout à Marrakech, ne se vend pas pour 2 sous, il faut être vraiment préparé financièrement, c’est l’un des inconvénients de cet investissement. Puisque le Riad est sollicité par les Européens, les prix grimpent, même si l’offre reste abondante. D’après des chiffres de 2011, il faut prévoir en moyenne 600 000 euros pour acquérir un Riad rénové de 150m². Un Riad de même superficie, qui n’a pas été rénovée et qui est dans un état acceptable, peut atteindre 150 000 euros. Les coûts liés aux réparations peuvent être énormes. Avec tous les travaux et les rénovations à faire, il est souvent important de se faire établir un devis au préalable afin de déterminer à combien se chiffrera la dépense.

On retrouve de nombreuses offres de Riad à vendre à Marrakech, sur internet. L’idéal est d’entrer directement en contact avec le propriétaire du bien. De cette manière, vous éviterez de nombreux frais supplémentaires, et vous aurez l’occasion de voir le bien de vos propres yeux. Il est souvent conseillé d’acquérir un Riad en ruines, afin de l’acquérir à un prix dérisoire, mais il faut considérer les coûts que les travaux à faire par la suite engendreront. D’où l’intérêt de se rendre sur place, avec un architecte qui pourra établir un devis pour les travaux à entreprendre. De nombreux facteurs influencent le prix du Riad : la superficie, son état, la proximité des sites touristiques, etc. Restez vigilants parce que de nombreux Riad ne sont pas immatriculés, il faut dans ce cas demander que la procédure d’immatriculation soit engagée afin de se rassurer du statut du bien et de ses propriétaires.

0

En 2017 la ville de Marrakech se classe parmi les destinations à découvrir

tourisme a marrakech

Une fois de plus, pour cette année 2017, Marrakech se classe parmi les destinations à visiter par les touristes venant du monde entier. Faisant suite au New York Times qui avait déjà classé Marrakech parmi les 52 endroits à découvrir en 2017, « Le Monde » choisit également la capitale touristique du Maroc pour figurer dans sa liste des destinations phares en 2017. En effet, Le Monde a dressé une liste des 20 endroits à découvrir absolument en 2017. Parmi ces endroits nous retrouvons le Sultanat d’Oman, le Zimbabwe, la Colombie, qui devraient séduire les touristes au cours de cette année. Il est important de constater que suite à la COP22, la cité ocre reprend du tonus, selon le journal. On y rappelle également que la ville de Marrakech sur le site https://viemarrakech.wordpress.com/ a doté son aéroport d’un nouveau terminal, que le nombre des hôtels de luxe est en pleine croissance et que le secteur du haut de gamme ne cesse de prendre de l’ampleur.

Avec l’avènement d’Airbnb, les touristes peuvent se loger à moindre coût, en octobre Marrakech verra l’inauguration du musée Yves Saint Laurent, autant de raisons qui créent l’engouement autour de cette ville. Dans l’ensemble, le Maroc dont le taux de fréquentation avait baissé depuis quelques années du fait de l’instabilité de la région reprend du poil de la bête. Quant au New York Times, il positionne Marrakech comme une ville qui a encore et toujours la côte auprès des touristes étrangers. Selon son classement, la cité ocre compte parmi les 52 destinations à visiter au cours de l’année 2017. Dans ce classement du New York Times, la ville de Marrakech se positionne à la 11e place. Il est vrai que Marrakech est surtout réputée pour ses lieux touristiques de grande renommée comme la Koutoubia ou la place Jemaa el-Fna, mais le quotidien américain met surtout en avant le jardin Majorelle ainsi que le prochain musée consacré à Yves Saint Laurent, comme des lieux à visiter absolument.

Ce musée sera consacré à l’œuvre et au travail du couturier Yves Saint-Laurent, et il ouvrira cet automne à Marrakech. Les nombreux visiteurs pourront y trouver des milliers de croquis, des accessoires, mais aussi des vêtements créés par le couturier. Le jardin Majorelle quant à lui célébrera ses 60 années d’existence en tant que jardin ouvert au public. On y retrouve aussi un jardin dédié à la culture berbère, ainsi que la résidence du designer Yves Saint-Laurent qui porte le nom de Villa Oasis. Parmi les autres destinations plébiscitées par le New York Times, on retrouve également le désert d’Atacama situé au chili, le Taj Mahal, la ville d’Agra en Inde et le Canada qui abrite de nombreux parcs naturels et historiques.

0

Quelle est la réglementation en vigueur concernant la trottinette électrique ?

trotinette electrique

La trottinette électrique http://trottinetteelectriquemag.skynetblogs.be/ est un moyen de locomotion très à la mode qui est même en train d’être intégré aux habitudes et aux mœurs de la population citadine. C’est un moyen de déplacement multimodal qui permet de se déplacer de manière ludique sans trop se fatiguer. On se déplace ainsi plus rapidement qu’à pied, on évite les bouchons, on fait des économies puisqu’il n’est plus question de dépenser en essence et on préserve l’environnement. Cette révolution ne concerne pas uniquement les enfants de plus de 14 ans, elle concerne aussi les jeunes adultes et même des populations plus vieilles. Avec cet engouement pour la trottinette il serait intéressant de s’informer sur la réglementation qui entoure l’utilisation de ces machines. Pour le moment nous n’avons pas d’autre choix que de reconnaitre que la réglementation existante ne s’adresse pas spécifiquement aux trottinettes électriques. On retrouve tout de même des règles à respecter. Il faut savoir que l’équipement de sécurité n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé dans le cadre de l’utilisation de ces engins.

Deuxièmement, il n’est pas obligatoire de disposer d’un permis de conduire pour pouvoir piloter une trottinette électrique, la seule obligation étant d’être âgé de 14 ans au moins pour conduire n’importe quel véhicule sur la voie publique. Le Code de la route donne également quelques prescriptions au sujet des trottinettes électriques. Selon le Code de la route actuel, la trottinette électrique n’est pas autorisée sur la route, entendez la chaussée et autre voie de grande circulation. Le vélo est le seul véhicule léger autorisé et réglementé, il est même obligé de rouler sur la route sauf lorsqu’il est piloté par un enfant de moins de 8 ans, il peut rouler sur le trottoir. En général, tous les engins qui roulent sur le trottoir ne doivent pas dépasser la limite de vitesse fixée à 6 km/h. C’est pour cette raison que sur certains modèles, on retrouve l’option « mode trottoir » qui limite la vitesse à 6 km/h, afin d’être en règle avec la loi.

Ceux qui souhaitent rouler à plus de 6 km/h ne doivent tout de même pas s’inquiéter, cela est possible, mais uniquement sur les chemins privés. Il est possible de faire assurer une trottinette électrique. Toutefois, toutes les assurances ne prennent pas en charge ce genre de moyen de locomotion, il faut prévoir en moyenne entre 40 et 60 euros chaque année pour faire assurer votre trottinette électrique. Pour que vous ayez une amende en roulant avec une trottinette électrique, il faudrait qu’il y ait une infraction, par conséquent une règlementation liée aux trottinettes sur la route, cela n’existe pas. Par contre l’amende peut être causée par des petits manquements, comme l’absence de casque, l’absence de certificat d’immatriculation, etc.

0

Un séjour à Marrakech oui mais uniquement pour son bien être

villa company

La nouvelle destination bien être au Maghreb pour se remettre en forme ou atteindre la sérénité est incontestablement Marrakech. Aujourd’hui, avant de choisir son hébergement, on vérifie soigneusement si le riad ou l’hôtel bénéficie d’un Spa et d’une piscine. La vie moderne dans nos pays industrialisés à outrance permet difficilement des parenthèses pour souffler et se faire du bien. Le coût d’ailleurs en est très élevé et beaucoup hésitent à se le permettre. Un séjour à Marrakech permet de trouver satisfaction à un coût beaucoup plus abordable dans un cadre délicieusement luxueux et oriental, avec une prestation haut de gamme et des attentions que l’on ne peut trouver qu’au Maroc avec themarrakechvillacompany, pays de l’accueil si il en est. Il faut en premier lieu choisir le type d’hébergement, hôtel ou raid ? L’hôtel c’est déjà plus formel, plus impersonnel tout en restant efficace et confortable. Le riad c’est un peu comme si le hammam, la salle de soins et la piscine étaient spontanément apparus dans votre propre maison.

L’hôtel est souvent en dehors des murs de la médina, le riad au centre des souks ou dans une campagne luxuriante, il est plus petit, peut-être plus intime et plus convivial. Peu importe le choix, le rêve sera adapté à vos désirs. Tous les types d’hébergements à Marrakech se sont dotés des infrastructures nécessaires à votre bonheur et à votre recherche de bien être. Les hammams deviennent des lieux hors du temps, une première étape vers le laisser aller, le nettoyage indispensable du corps et de l’esprit. Puis dans des volutes délicates, romarins, jasmin ou rose, le rituel merveilleux du massage. Les huiles essentielles et les bougies parfumées ajoutent à l’enivrement et les mains commencent leurs danses ancestrales sur votre corps qui peu à peu reprend son intégrité, se sent rajeunir et se raffermir.

C’est ça un séjour de bien être à Marrakech, le bonheur total, l’oubli de tout, dans un cadre dépaysant donc reposant avec le sentiment d’être devenu unique tant les attentions bienveillantes vous entourent. Le soleil radieux y est aussi pour beaucoup, le ciel à la pureté bleue aussi, les palmiers certainement et la cuisine locale bien entendu. Ce n’est pas parce que l’on a décidé de tendre vers la « zénitude » que l’on est au régime. Il primordial d’accompagner ce moment de dégustations culinaires, un peu comme une thalasso à l’envers.

0

La trottinette électrique dans un contexte de mobilité urbaine progressive

trotinette electrique adulte

La mobilité urbaine est un concept qui commence à prendre de plus en plus d’ampleur dans le paysage des transports actuel. En fait il s’agit d’utiliser moins sa voiture, au profit d’autres engins de transports plus légers, moins polluants et qui permettent même quelques fois de gagner plus de temps. Pour le moment c’est un marché qui est encore en pleine émergence, du coup on ne dispose pas de données consolidées et chacun fait l’évaluation du secteur d’après ses propres observations. Selon premières analyses de Christophe Bayart, créateur du vendeur Mobility Urban, le marché doublerait chaque année, en tout cas en ce qui concerne la trottinette électrique https://trottinetteelectriqueattitude.wordpress.com/. En 2016 il évalue les ventes de son enseigne à 4 000 ou 5 000 trottinettes, pendant que les monoroues seront vendues à 3 000 ou 4 000 unités en France. Si on considère que chaque appareil est vendu à environ 1 000 euros, on pourrait évaluer le poids monétaire du secteur à environ 10 millions d’euros. Le marché du vélo électrique quant à lui a atteint 88 millions d’euros en 2016.

Du point de vue de Carel Wijngaards, le marché est en pleine expansion. En 2014, la société Etwow a enregistré des ventes d’environ 2 000 trottinettes électriques pour adultes. En 2015 cette valeur est passée à 10 000 unités et pour l’année 2016 ils devraient atteindre le chiffre record de 30 000 unités vendues. Il se pourrait même que pour les années à venir ce chiffre passe à 100 000 unités, soit un peu plus que les vélos électriques. Les experts tiennent à préciser qu’il ne s’agit pas d’un effet de mode comme avec les smartboards, l’utilisation des trottinettes semble être un phénomène durable. En 2014 on comptait à peine une dizaine de magasins qui commercialisaient ces engins, de nos jours on en compte environ 200 sur le territoire français.

Les grands distributeurs comme Boulanger, la Fnac, ou encore Go sport mènent des tests actuellement pour se lancer dans la commercialisation de ces produits. S’ils entrent sur ce marché, il va prendre beaucoup d’ampleur très rapidement. La grande majorité des produits sur le marché de la trottinette électrique et des autres produits du même genre vient de Chine. Les rares producteurs européens sur ce marché sont le Suisse Micro et l’allemand Egret. Les PME françaises essayent de se mettre à la hauteur des autres entreprises avec notamment les trottinettes LTrott ou Weebot, toutefois l’environnement est assez difficile. De gros acteurs comme Decathlon, Honda ou encore Toyota sont annoncés sur ce marché, ils disposent déjà de produits, mais les normes pour leur permettre de les commercialiser ne sont pas encore effectives. D’ailleurs l’AFNOR travaille sur une norme qui devrait être officielle d’ici 2018.

0

Comment mettre son bien immobilier à jour à Marrakech et au Maroc ?

Programmes immobiliers Marrakech

Désormais, tout citoyen marocain, qu’il soit promoteur ou simple particulier, a la possibilité et même le droit d’apporter des modifications à son bien immobilier à Marrakech et au Maroc en général. Pour cela il faut juste que la personne obtienne une autorisation garantissant que le changement à apporter ne présente aucun danger. Cette évolution répond aux nombreuses préoccupations concernant la création de bâtiments de 6 à 8 étages. Pour le moment on observe que le secteur immobilier compte de nombreux produits en cours de production. Si l’on en croit le ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville, on note également un « tassement » dans le secteur alors que certaines couches sociales ne bénéficient toujours pas de logements. Les résultats de nombreuses études sur l’habitat social montrent que 97% des personnes sont satisfaites de ce type de logements. Le nombre de demandes en termes de logements reste tout de même considérable, en effet on compte environ 1,5 million d’unités sollicitées malgré la diversité de l’offre disponible actuellement. Il devient important d’adapter l’offre actuelle à la demande.

L’une des solutions à cette situation serait d’encourager la location de biens immobiliers à Marrakech et au Maroc avec l’agence  immobilière ChicRiad. En effet si la location de logements n’est pas encouragée pour quelles raisons certains achèteraient-ils ? Le secteur du locatif peut devenir un levier si l’offre et le marché sont régulés, il est important de définir un nouveau cadre légal régissant les relations entre le propriétaire et le locataire. Un autre moyen de résoudre le problème de stagnation des constructions serait de résoudre les problèmes fonciers et administratifs. Selon le président de l’association marocaine des agents immobiliers, les problèmes fonciers et administratifs empêchent le développement du secteur. Pour certains, la communication serait la clé et la réponse à tous les problèmes puisque 40 000 logements sont actuellement non occupés.

Les chiffres de l’immobilier à Marrakech et au Maroc donnent de nombreux éléments de réponse. Selon un document officiel, malgré le ralentissement vécu entre 2014 et 2015, on note un accroissement d’environ 10% de la sollicitation des crédits immobiliers, entre 2012 et 2015. Le montant total des crédits à l’immobilier a atteint la somme de 241,19 milliards de dirhams en 2015, avec un taux de contribution qui s’élevait à 27%. À la fin du mois de mai 2016, le crédit à l’immobilier a atteint la somme de 243, 474 milliards de dirhams soit 27% de l’ensemble des crédits de l’économie locale. De nombreux facteurs contribuent aux changements que l’on observe ainsi dans le secteur immobilier au Maroc, une chose est sûre le secteur se remet peu à peu de la période de récession qu’il a connue il y a quelques années. La relance est actuelle et les autorités publiques mettent de nombreuses actions en œuvre afin d’accélérer le processus de réhabilitation totale du secteur. Il ne s’agit pas seulement de créer un environnement propice à la construction de nouveaux logements par les promoteurs, mais aussi de pousser à la construction de bâtiments conformes à la demande de plus en plus grandissante.

0

Que faut-il savoir pour s’initier à la trottinette électrique ?

trottinette electrique.

Vous êtes sûrement touché par la tendance actuelle et l’engouement pour les véhicules de transport légers. Vous songez peut-être à vous offrir une trottinette électrique ou même un gyropode ou une roue, mais vous ne savez pas exactement ce qui vous convient ? Avant de vous lancer il est important pour vous de faire le point, et ainsi vous déterminerez quelle est la meilleure option pour vos déplacements. Tout d’abord il faut savoir ce que vous comptez faire de l’engin que vous allez acquérir. Est-ce qu’il vous servira pour vous rendre au travail ? Combien de kilomètres comptez-vous parcourir par jour sur cet appareil ? Quel poids faites-vous ? Certains professionnels proposent des essais gratuits d’une durée moyenne d’une heure, que ce soit seul, en famille ou avec des amis, en général ces séances sont disponibles le samedi ou le dimanche. Ce sera pour vous une occasion de vérifier avec des professionnels la facilité et le plaisir qu’on a en utilisant ce genre d’appareils au quotidien.

Avant de choisir la trottinette électrique qui vous sied le mieux, en considérant les paramètres édictés ci-dessus, vous devez savoir que les principaux modèles sont la Ltrott, egret one, SXT 300 H et scorpit. Renseignez-vous également sur les différentes consignes de sécurité, ainsi que les nombreux pièges que la chaussée vous réserve. Ensuite vous devez acquérir les gestes de bases, ce qui vous aidera à avoir une prise en main adéquate. Vous devez apprendre à monter, descendre, tourner, franchir le trottoir, freiner, etc. Ce ne sont pas des astuces difficiles à apprendre, mais quelqu’un qui n’a jamais utilisé ce genre d’appareils peut être surpris.

Une ballade au cœur d’une ville peut vous aider à vivre l’expérience de la trottinette électrique. Vous pourrez vivre en temps réel les avantages que présente ce type d’appareil avant de conclure un achat. Il serait utile de vous en servir sur différents terrains, afin de savoir où vous pourrez vous en servir. L’idéal serait de vous servir de plusieurs modèles afin de comparer les performances des différents appareils. Transmettre vos sensations et votre vision au vendeur ou au constructeur peut l’aider à améliorer les caractéristiques de son véhicule léger. La trottinette, le gyropode ou la roue sont des véhicules de plus en plus à la mode, qui permettent de préserver l’environnement et surtout qui permettent au conducteur de ne pas subir l’impact des embouteillages et autres tracasseries que l’on pourrait subir en voiture sur la route.

0

Les carburants de première génération comme l’éthanol de la cheminée

cheminee-ethanol-bio

Est-ce que les biocarburants seraient-ils néfastes au final ? Cette interrogation est l’une des préoccupations actuelles des chercheurs et experts de l’environnement. Il est important qu’ils aient ces interrogations au vu de l’engouement que les gens manifestent à l’égard des biocarburants. En effet, on note une explosion dans l’utilisation de ces carburants à base de plantes et autres ressources naturelles, que ce soit dans les véhicules ou dans la cheminée à l’éthanol sur le site http://www.chemineo.fr/, les biocarburants sont utilisés sous différentes formes. Petite définition avant de poursuivre. Le biocarburant fait référence à tous les combustibles en forme liquide produits à base de plantes cultivées. Certains lui donnent aussi le nom d’agrocarburant afin de bien marquer la relation qu’il y a entre le carburant et le secteur agricole et les cultures vivrières. Au départ, deux types d’agrocarburants de première génération ont été mis sur pied, il s’agissait de la filière bioéthanol. Le bioéthanol est un alcool que l’on mélange à l’essence et qui porte aussi le nom de super éthanol. Le bioéthanol est produit à base de plantes à sucre comme la betterave, le blé, la canne à sucre, etc.

On retrouve aussi la filière du biodiesel dans la catégorie des biocarburants de première génération. Le biodiesel est fait à base d’huile végétale et on s’en sert principalement dans les engins dotés de moteurs diesel. Le biodiesel est fabriqué à partir de colza, d’arachide, de soja ou de tournesol. En général ce carburant est commercialisé à la pompe associée à du gazole à hauteur de 5%. Les zones de production sont bien réparties à travers la planète. En Europe on fabrique essentiellement les huiles pour le biodiesel, pendant qu’aux États-Unis et au Brésil on opte pour la fermentation alcoolique des plantes en vue de produire du bioéthanol.

Le biodiesel et le bioéthanol qui sont les principaux carburants de première génération sont de nos jours fabriqués à l’échelle internationale et industrielle. Pourtant ces carburants ne peuvent être produits qu’en quantité limitée puisqu’ils sont des éléments de concurrence face à la production alimentaire. Ainsi, la cheminée à l’éthanol ne manquera pas de carburant de qualité. Au fil du temps et des expériences, les chercheurs ont mis en place de nouvelles méthodes de fabrication de biocarburants qui impliquent de se servir de matières premières différentes, dans le but de préserver le secteur agro alimentaire et de ne pas trop user les terres utilisées actuellement.

0

Préserver l’environnement grâce aux trottinettes et autres moyens de transport

Trottinettes electriques

Les émissions de gaz à effet de serre sont très nombreuses depuis quelques années et proviennent en grande partie du secteur des transports. C’est pour cette raison que pour faire diminuer ces émissions, il est important de faire des changements dans nos habitudes, dans les moyens que l’on utilise pour se rendre à son lieu de travail ou ailleurs. Les trottinettes pour enfant électrique sont de bonnes méthodes de déplacement, elles sont utilisées depuis plusieurs décennies, mais on retrouve d’autres méthodes de déplacement sur le marché comme le covoiturage, l’autopartage, etc. Le vélo taxi est un mode de transport à la fois original et écologique. C’est un mode de transport qui ne pollue pas et qui ne fait pas de bruits en circulant. Il s’agit d’un tricycle à pédales qui a la capacité de transporter deux personnes. Cet engin est équipé d’un moteur électrique qui s’avère utile sur les côtes. Il est vrai que le vélo taxi est assez lent, car il roule à une vitesse se situant entre 10 et 25 km/h.

Le vélo taxi a une vitesse assez semblable à celle des trottinettes et il présente de nombreux avantages qui pourraient séduire de nombreuses personnes. Premièrement, le vélo taxi est autorisé à rouler sur la chaussée, les rues piétonnes et les pistes cyclables, puisque cet engin est considéré comme un cycle. Le prix du vélo taxi reste assez accessible à de nombreuses bourses, il faut compter en moyenne 1 euro par passager et par kilomètre parcouru. Le vélo taxi est idéal pour les déplacements sur les courtes distances et le trajet ne vous coutera pas plus qu’un ticket de bus, tout en préservant l’environnement. On retrouve dans de nombreuses villes des sociétés qui offrent ce service : Urban-Cab, cycloville, Cyclopolitain, etc. Ce moyen de transport qui jusqu’à présent était répandu en Asie et en Afrique est en train de prendre de plus en plus d’ampleur en Europe et dans le monde.

Les voitures hybrides et électriques font partie des habitudes depuis plusieurs années. La voiture électrique fonctionne avec l’assistance électrique, mais ne présente pas les mêmes caractéristiques que les trottinettes électriques. La voiture électrique est dotée de batteries qui peuvent être rechargées et de moteurs électriques qui permettent au véhicule d’avoir des performances asses respectables. Sur des distances qui se situent entre 100 et 200 km, le véhicule est performant sans émettre de gaz nocifs. Certes la voiture électrique présente des avantages, mais elle présente également quelques inconvénients comme le nombre réduit de points de rechargement de la batterie et son manque d’autonomie. De nombreux constructeurs mettent en avant le concept de voiture électrique, nous pouvons citer Renault avec son modèle Twizy et sa Zoé, Mercedes et sa Classe S, Toyota et sa Prius plug-in, Peugeot et sa 3008. Les modèles de voitures électriques sont de plus en plus nombreux sur le marché. De nombreuses méthodes sont mises à la disposition des usagers afin de préserver l’environnement tout en continuant à se déplacer et en faisant des économies.

0

Travailler dans la production audiovisuelle en Haute-Savoie et en France

production audiovisuelle

La production audiovisuelle en haute Savoie ou dans d’autres régions de France est un secteur où l’on retrouve de nombreuses professions. Il n’est pas impossible de trouver sur un plateau de tournage, une équipe de plus de 50 personnes, entre le producteur, les producteurs exécutifs, les producteurs délégués, le réalisateur et ses assistants, les régisseurs, etc. Sans oublier les acteurs, les maquilleurs, etc. En gros une grosse équipe composée d’artistes et de techniciens, pour aboutir ensemble à une production réussie et à succès. Si on prend l’exemple du régisseur, c’est une profession assez prenante, ce dernier doit connaître les autres professions et pouvoir assurer le relais entre les différents besoins de chacun. Sa mission principale est de prendre en charge la logistique sur le plateau, c’est-à-dire s’occuper de fournir à chacun le matériel dont il a besoin et fournir à manger et à boire à tout le monde. De nombreuses formations permettent d’accéder à ce métier, surtout en France. Nous pouvons par exemple citer le BTS des métiers de l’audiovisuel, avec une option en gestion de production. Ce diplôme permet d’acquérir un enseignement de base, puisque la production et la régie sont des professions assez liées.

En matière de statistiques, nous pouvons dire qu’en ile de France, le secteur de la production audiovisuelle en Haute-Savoie et ailleurs regroupe 7 000 permanents et plus de 61 000 intermittents qui travaillent pour la télévision, mais aussi pour les films. En termes de production de publicités et de films institutionnels, nous pouvons citer 3 100 permanents et 21 intermittents. Pour la production de films, on compte 3 700 permanents et 58 900 intermittents. S’agissant de post production de films, de vidéos et de programmes télé, on retrouve 5 700 permanents et 15 500 intermittents.

Au total les effectifs en Ile-de-France font 80% des permanents et 85% des intermittents sur l’étendue du territoire français. Toutefois on constate que la production audiovisuelle en Haute-Savoie et dans le reste du pays est marquée par une augmentation progressive des effectifs permanents dans le domaine de la production des films destinés à un usage télévisuel. On enregistre environ 500 nouveaux emplois en 2013. Pourtant on observe la tendance inverse dans le secteur de la post production avec un recul nettement perceptible et persistant. Ces chiffres montrent bien que les producteurs, réalisateurs et les distributeurs du secteur de la production audiovisuelle en France ont une préférence pour les films destinés à la télévision. La demande est de plus en plus forte sur ce segment et il faut bien que l’offre s’en accommode.

Pages ... 1 2 3