0

Les carburants de première génération comme l’éthanol de la cheminée

cheminee-ethanol-bio

Est-ce que les biocarburants seraient-ils néfastes au final ? Cette interrogation est l’une des préoccupations actuelles des chercheurs et experts de l’environnement. Il est important qu’ils aient ces interrogations au vu de l’engouement que les gens manifestent à l’égard des biocarburants. En effet, on note une explosion dans l’utilisation de ces carburants à base de plantes et autres ressources naturelles, que ce soit dans les véhicules ou dans la cheminée à l’éthanol sur le site http://www.chemineo.fr/, les biocarburants sont utilisés sous différentes formes. Petite définition avant de poursuivre. Le biocarburant fait référence à tous les combustibles en forme liquide produits à base de plantes cultivées. Certains lui donnent aussi le nom d’agrocarburant afin de bien marquer la relation qu’il y a entre le carburant et le secteur agricole et les cultures vivrières. Au départ, deux types d’agrocarburants de première génération ont été mis sur pied, il s’agissait de la filière bioéthanol. Le bioéthanol est un alcool que l’on mélange à l’essence et qui porte aussi le nom de super éthanol. Le bioéthanol est produit à base de plantes à sucre comme la betterave, le blé, la canne à sucre, etc.

On retrouve aussi la filière du biodiesel dans la catégorie des biocarburants de première génération. Le biodiesel est fait à base d’huile végétale et on s’en sert principalement dans les engins dotés de moteurs diesel. Le biodiesel est fabriqué à partir de colza, d’arachide, de soja ou de tournesol. En général ce carburant est commercialisé à la pompe associée à du gazole à hauteur de 5%. Les zones de production sont bien réparties à travers la planète. En Europe on fabrique essentiellement les huiles pour le biodiesel, pendant qu’aux États-Unis et au Brésil on opte pour la fermentation alcoolique des plantes en vue de produire du bioéthanol.

Le biodiesel et le bioéthanol qui sont les principaux carburants de première génération sont de nos jours fabriqués à l’échelle internationale et industrielle. Pourtant ces carburants ne peuvent être produits qu’en quantité limitée puisqu’ils sont des éléments de concurrence face à la production alimentaire. Ainsi, la cheminée à l’éthanol ne manquera pas de carburant de qualité. Au fil du temps et des expériences, les chercheurs ont mis en place de nouvelles méthodes de fabrication de biocarburants qui impliquent de se servir de matières premières différentes, dans le but de préserver le secteur agro alimentaire et de ne pas trop user les terres utilisées actuellement.

*