0

Que faut-il savoir lors de la vente de sa voiture d’occasion à Chaumontel ?

voiture d’occasion à Chaumontel

Chaque année, des millions de transactions de vente ou d’achat de véhicules sont entreprises par les particuliers, sans l’intervention de professionnels. Il est nécessaire pour ces particuliers d’avoir les informations adéquates afin que la vente de voiture d’occasion sur le site http://www.all-inautos.com/ à Chaumontel ou dans une autre ville se déroule dans de bonnes conditions. Ces informations concernent principalement des procédés et des vérifications à ne pas négliger lors de la transaction. Tous les jours des millions de personnes testent des véhicules sur des parkings et procèdent à l’acquisition, parfois sans autre forme de vérification. Pourtant il est primordial d’effectuer quelques vérifications avant de concrétiser l’achat ou la vente d’un véhicule d’occasion. L’acheteur et le vendeur doivent tous les deux effectuer ces vérifications pour que la transaction soit finalisée dans de bonnes conditions. Il est important de tester le véhicule et de s’assurer que l’entretien du véhicule a été fait dans les règles, selon les recommandations du concessionnaire. Mais il est aussi important de s’assurer que tous les documents du véhicule sont disponibles et complets, afin que le nouveau propriétaire puisse le faire immatriculer sans problème.

Pour que la vente d’une voiture d’occasion à Chaumontel ou ailleurs se déroule dans de bonnes conditions, et que l’acheteur puisse en jouir pleinement, il faut faire une vérification des documents qui accompagnent le véhicule. Pour sceller la transaction, il faut s’assurer d’avoir à disposition les documents suivants : une carte grise, le certificat de cession dûment rempli et signé par les deux parties pour la cession du véhicule, ce document porte le nom de cerfa. Le Ministère de l’Intérieur est assez rigoureux quant à l’utilisation de ce document, il ne doit pas avoir de ratures, ni être surchargé, encore moins être photocopié. Dans le cas contraire, il ne sera pas admis dans la constitution de votre dossier d’obtention de la carte grise. Ne faites surtout pas d’erreur sur ce document qui est la preuve de la cession du véhicule de l’ancien propriétaire vers le nouveau.

Deux personnes peuvent acheter un véhicule ensemble, dans ce cas, lors des ventes de voitures d’occasion à Chaumontel ou ailleurs, les deux nouveaux propriétaires doivent cosigner le certificat de cession, en tant qu’acheteurs. Lors de la revente, les deux copropriétaires devront une fois de plus signer le document de cession du véhicule, et être présents lors de la transaction. Dans le cas contraire, la transaction ne sera pas recevable. Le document de cession doit être fait en trois exemplaires : un pour le vendeur, un autre pour l’acquéreur et le troisième pour la préfecture. Le vendeur doit présenter sa copie du certificat de cession afin d’enregistrer la vente du véhicule, en précisant bien l’heure et le jour de la transaction. Ainsi en cas d’incident avec le véhicule, le vendeur n’est plus responsable. L’acheteur quant à lui s’en servira le moment venu pour obtenir une carte grise en son nom, sachant que cela doit se faire dans un délai d’un mois.

0

Investissement de 40 millions d’euros pour la vulgarisation du scooter électrique en Europe

electric-vespa

Depuis quelque temps, un service d’utilisation de scooter électrique en libre-service a vu le jour à Paris. L’engouement pour ce service et pour le scooter électrique en général a créé une volonté de donner plus d’envergure à ce service. Le service Cityscoot, puisque c’est de cela qu’il s’agit, existe à Paris depuis 2016 et pourrait bénéficier d’un investissement conséquent de 40 millions d’euros. Il s’agit d’un service de partage de scooters électriques http://www.devis-assurance-auto.eu/actualites-auto/scooters-electriques/. Le système est assez simple à utiliser et il met à la disposition des utilisateurs des scooters simples d’utilisation, que même les débutants peuvent conduire. Depuis son lancement, le système a déjà séduit des milliers d’utilisateurs. Il est important de rappeler que ce type de véhicules garantit une mobilité moins bruyante et moins polluante, en plus de permettre d’alléger la circulation dans les grandes villes, à l’instar de Paris.

La levée de fonds de 40 millions à l’initiative de Cityscoot s’adresse à ses principaux partenaires que sont la Caisse des Dépôts et Leaseplan. De nouveaux investisseurs sont également sollicités, il s’agit notamment de la RATP, et d’InVenture Partners. Il est évident qu’investir dans ce type de mobilité présente un intérêt pour les investisseurs, mais aussi pour les utilisateurs. Cet investissement aidera donc à l’expansion de l’entreprise qui pourra ainsi faire face aux entreprises concurrentes qui arrivent progressivement dans le secteur des scooters électriques. Une expansion dans la ville de Nice devrait arriver au printemps et d’autres villes déjà en cours d’évaluation suivront. À Paris, 1600 scooters sont déjà mis à la disposition des usagers du service, l’objectif est de faire passer ce chiffre à 5000 unités en fournissant les banlieues en scooters.

Atteindre 5000 scooters électriques fera de la flotte de Cityscoot la plus grande de toute l’Europe. L’entreprise souhaite justement étendre ses activités en Europe, en commençant par la Suisse et par l’Italie. En attendant, trois autres villes françaises sont déjà en cours d’étude, afin que le service s’y déploie après la ville de Nice. L’objectif c’est que toutes les villes proposant le service Cityscoot soient connectées sur le même réseau, grâce au même compte sur la même application. Petit à petit l’ensemble de l’Europe sera touché par ce service, permettant par la même occasion d’améliorer la circulation et même l’environnement, dans ces régions et villes. Les utilisateurs pourront désormais profiter de ce moyen de transport ludique et efficace, sans être obligés d’effectuer un achat de scooter.

0

Louer une salle pour la tenue d’un séminaire à Melun

les  Fours à Chaux

L’organisation d’un séminaire est une opération qu’il ne faut pas prendre à la légère, il ne s’agit pas seulement de s’installer dans une salle, de choisir un thème et de réunir des invités. Ce type d’événement implique beaucoup d’organisation et de préparation afin que tout se déroule dans de bonnes conditions. Tout d’abord il faut choisir les objectifs de votre séminaire, ainsi que les personnes à qui votre message va s’adresser. En fonction de ces deux critères la forme du séminaire va logiquement découler. Vous saurez mieux s’il faut que votre séminaire soit un dîner, que ce soit un week-end ou alors une semaine entière. Partant de là vous pourrez choisir le thème, définir les principaux axes de votre communication et penser à louer la salle de séminaire à Melun. Toutefois, louer la salle de séminaire ne se fait pas à la légère.

Avant de vous décider à louer une salle de séminaire à Melun visiter  les Fours à Chaux, assurez-vous qu’elle répond à toutes vos attentes. Est-ce qu’elle pourra contenir le nombre de personnes que vous attendez ? Est-ce qu’elle est suffisamment proche de vos principaux ou de votre principal intervenant ? Autant de questions qu’il faut vous poser. En fonction de la période, le prix de location de la salle peut varier. Choisissez donc une période où la salle est très peu sollicitée et pendant laquelle il n’y a pas beaucoup d’événements, vous aurez la salle à bon prix. Si vous êtes convaincu de vouloir louer cette salle, vous pouvez payer une caution de réservation. Bien sûr à cette étape vous avez déjà choisi la date qui se situe idéalement hors des périodes de vacances, de week-end ou de congés, afin que l’essentiel de vos invités puisse être disponible.

Louer la salle de séminaire à Melun ou ailleurs, marque le début de la mise en place de votre événement. Il est important de faire un rétroplanning afin de ne pas vous laisser emporter dans l’organisation. Ce document qui devra comprendre les échéances, les fournisseurs, les sommes à payer, et d’autres éléments, vous permettra de suivre l’exécution de votre événement au jour le jour. Avant l’événement, il est important de communiquer afin de prévenir les invités à l’avance pour être sûr qu’ils sont présents et s’assurer aussi qu’ils reçoivent leurs invitations. Si vos invités doivent apporter avec eux des tenues particulières, il est important de les prévenir, notamment des tenues de sport, des maillots de bain, etc. Avant l’événement il faut faire des répétitions afin que tout le monde maitrise ce qu’il a à faire et enfin, communiquez après la tenue de l’événement. Pour cela, envoyez des lettres de remerciements et un compte rendu du séminaire.

0

Quelques règles pour bien vendre son véhicule avec carte grise

la carte grise

Le commerce des véhicules d’occasion est en hausse continuelle depuis plusieurs années. En effet c’est le moyen le moins cher que les particuliers ont pour se procurer un véhicule. Il est vrai que la transaction est assez alléchante autant pour l’acheteur que pour le vendeur, mais qu’il s’agisse de l’une ou l’autre des parties, il est essentiel de faire attention. Le vendeur doit s’assurer d’avoir à sa disposition tous les documents nécessaires pour terminer la transaction en toute légalité. Parmi les documents qu’il doit avoir, nous pouvons citer en première ligne la carte grise sur le site https://www.commandersacartegrise.com/. En revendant le véhicule, le vendeur doit barrer la carte grise et écrire les coordonnées du nouveau propriétaire sur la partie détachable. Le vendeur doit aussi être capable de fournir un certificat de cession à l’acheteur en marquant bien qu’il s’agit d’une transaction de vente, et non une cession pour destruction ou de leg.

Le certificat de non-gage est également un document incontournable, puisque c’est le document qui prouve que le véhicule vous appartient et qu’il n’est soumis à aucun gage. Avant de céder le véhicule, le vendeur doit s’assurer que son assurance est résiliée. Il doit prévenir son assurance par courrier recommandé aussi rapidement que possible. L’assurance pourra suspendre votre contrat d’assurance le jour de la vente à minuit. Dans le courrier, le vendeur doit préciser ses informations personnelles, surtout les coordonnées, la date de la vente, le numéro du contrat d’assurance, la marque et le modèle du véhicule, le numéro d’immatriculation du véhicule, ainsi qu’une copie du certificat de vente. Des informations que l’on trouve aussi sur les cartes grises.

De son côté, l’acheteur doit se protéger autant que possible. Pour bénéficier d’une assurance le jour même où il obtient le véhicule, il doit souscrire à une assurance en parallèle. Le mieux est d’anticiper et de contacter un assureur quelques jours avant que la vente ne soit conclue. Ainsi l’assureur pourra lui fournir une attestation d’assurance temporaire qui lui permettra de rouler sans difficulté dès le jour de la vente. Par contre la carte grise barrée est un document incontournable, vous ne pouvez pas vous y soustraire. Elle sert surtout à faire la nouvelle demande de carte grise, qui vous permettra de rouler en toute légalité avec votre nouveau véhicule. Maintenant vous savez quelles démarches entreprendre avant de vendre votre véhicule, pour que les différentes parties sortent de là gagnantes.

 

0

Quelles informations peut-on obtenir à partir d’une carte grise ?

carte grise

Une plaque d’immatriculation, tout comme une carte grise https://www.commander-sa-carte-grise.com/, sont des éléments dont on peut tirer de nombreuses informations. Tout le monde a eu envie un jour d’obtenir le maximum d’informations à partir d’un de ces éléments, surtout la plaque d’immatriculation afin d’en savoir plus sur un véhicule et son propriétaire. Une combinaison de chiffres et de lettres qui en disent long sur les gens que l’on croise tous les jours. Sur internet de nombreuses rumeurs circulent à propos de ce qu’une plaque d’immatriculation peut nous apprendre et sur ce qu’elle ne peut pas. De nombreux sites proposent d’obtenir des informations sur le modèle du véhicule à partir du numéro d’une plaque d’immatriculation, surtout sur la côte de la voiture ou en ce qui concerne les pièces détachées. L’utilisateur peut saisir la plaque d’immatriculation qui l’intéresse et identifier clairement le modèle du véhicule concerné. En général il faut que la préfecture donne son accord pour que la donnée soit réutilisée.

Dans environ 70% des cas, vous obtiendrez une réponse à votre demande sur les sites internet. En ce qui concerne le nom du propriétaire d’un véhicule, il n’est pas encore possible de le trouver à partir d’une plaque d’immatriculation. Et là encore cela dépend des cas. En général les informations qui concernent le propriétaire sont consignées dans le fichier du système d’immatriculation des véhicules. Un fichier qui est uniquement accessible par la gendarmerie, le gouvernement, la police, les administrations et les préfectures. En gros uniquement les services publics ont accès à ces données, que l’on peut pourtant retrouver sur la carte grise. Grâce à ces données, ils peuvent établir les différents documents sollicités ou obtenir des informations indispensables.

S’il était possible pour n’importe quel usager d’obtenir des informations à propos de quelqu’un seulement avec sa plaque d’immatriculation, on assisterait à de nombreux abus. Cette information, qui est disponible sur les cartes grises, ne peut vous être communiquée que dans certains cas précis. Si vous êtes victime d’un accident et qu’il y a délit de fuite, si vous subissez un comportement abusif sur la route ou toute autre situation préjudiciable à votre égard. Dans ces cas-là, vous pouvez déposer une plainte et elle entrainera que l’on cherche le propriétaire du véhicule concerné ou plutôt de la plaque minéralogique concernée. Alors, ne pensez pas que vous trouverez le nom de la jeune femme que vous avez trouvée jolie en roulant dans la journée, seulement grâce à sa plaque d’immatriculation. Pourtant une plaque permet d’obtenir d’autres informations.

0

Quels sont les équipements à utiliser quand on est pilote de taxi moto à Paris ?

taxi moto paris

Afin d’effectuer un trajet en taxi moto à Paris dans des conditions de sécurité optimale, certains équipements vous sont proposés. Ces équipements assurent votre sécurité, mais aussi votre confort. Le casque est l’équipement incontournable du passager de scooter ou de moto, c’est un élément indispensable pour assurer votre sécurité. Très souvent le casque est connecté à un intercom afin que le passager et le pilote puissent communiquer ensemble. L’intercom permet aussi d’écouter la radio ou de la musique. Certains modèles permettent même d’être connecté à son téléphone pour passer des appels via le Bluetooth. Le casque se porte avec une coiffe à usage unique, afin d’assurer l’hygiène du passager. Pour être protégé par tous les temps, il est importe de porter une veste de moto étanche et renforcée, des surbottes pour protéger vos chaussures, des gants pour les mains et un pantalon étanche.

Les passagers sont parfois munis d’un tablier de protection passager, qui permet de garder le bas du corps à l’abri des intempéries. Cet équipement est pratique quand on voyage en moto, et il est encore plus pratique quand on porte une jupe. Sur un taxi moto à Paris sur le site Bluebird Privileges vous trouverez des équipements particuliers pour assurer le confort du passager, précisons que ces équipements sont traités avec des produits antibactériens pour garantir une bonne hygiène. Vous trouverez par exemple un porte-bagages sur un taxi moto, beaucoup plus petit que celui d’un taxi ou d’une voiture, alors assurez-vous de ne prendre avec vous que le strict minimum. Ce genre de véhicules prend en général l’équivalent d’un bagage cabine, un sac à dos, un sac à main ou même un ordinateur.

Pour le transport de bagages, vous trouverez généralement sur les taxis moto à Paris, des porte-bagages de différentes formes : un coffre, une galerie porte-bagages, deux valises latérales, etc. Certaines sociétés spécialisées dans le transport de passagers en véhicules deux roues, mettent à disposition des remorques en option. Les remorques permettent de transporter des bagages plus volumineux. Le volume de bagage que le taxi moto peut transporter est ainsi considérablement augmenté. Les taxis motos ont généralement plus d’espace bagages que les taxis scooters, cette précision vous aidera dans votre choix du moyen de transport idéal. Afin d’assurer votre sécurité en taxi moto, les sociétés s’arrangent à recruter des pilotes très expérimentés, justifiant d’au moins 10 années d’expérience. Deuxièmement, un entretien régulier de la flotte de véhicules est fait afin de vous garantir des véhicules aussi sûrs que possible. Une fois qu’un certain kilométrage a été dépassé, le véhicule est remplacé. La plupart des sociétés souscrivent à une assurance qui couvre les passagers.

0

Quelle est la réglementation en vigueur concernant la trottinette électrique ?

trotinette electrique

La trottinette électrique http://trottinetteelectriquemag.skynetblogs.be/ est un moyen de locomotion très à la mode qui est même en train d’être intégré aux habitudes et aux mœurs de la population citadine. C’est un moyen de déplacement multimodal qui permet de se déplacer de manière ludique sans trop se fatiguer. On se déplace ainsi plus rapidement qu’à pied, on évite les bouchons, on fait des économies puisqu’il n’est plus question de dépenser en essence et on préserve l’environnement. Cette révolution ne concerne pas uniquement les enfants de plus de 14 ans, elle concerne aussi les jeunes adultes et même des populations plus vieilles. Avec cet engouement pour la trottinette il serait intéressant de s’informer sur la réglementation qui entoure l’utilisation de ces machines. Pour le moment nous n’avons pas d’autre choix que de reconnaitre que la réglementation existante ne s’adresse pas spécifiquement aux trottinettes électriques. On retrouve tout de même des règles à respecter. Il faut savoir que l’équipement de sécurité n’est pas obligatoire, mais fortement recommandé dans le cadre de l’utilisation de ces engins.

Deuxièmement, il n’est pas obligatoire de disposer d’un permis de conduire pour pouvoir piloter une trottinette électrique, la seule obligation étant d’être âgé de 14 ans au moins pour conduire n’importe quel véhicule sur la voie publique. Le Code de la route donne également quelques prescriptions au sujet des trottinettes électriques. Selon le Code de la route actuel, la trottinette électrique n’est pas autorisée sur la route, entendez la chaussée et autre voie de grande circulation. Le vélo est le seul véhicule léger autorisé et réglementé, il est même obligé de rouler sur la route sauf lorsqu’il est piloté par un enfant de moins de 8 ans, il peut rouler sur le trottoir. En général, tous les engins qui roulent sur le trottoir ne doivent pas dépasser la limite de vitesse fixée à 6 km/h. C’est pour cette raison que sur certains modèles, on retrouve l’option « mode trottoir » qui limite la vitesse à 6 km/h, afin d’être en règle avec la loi.

Ceux qui souhaitent rouler à plus de 6 km/h ne doivent tout de même pas s’inquiéter, cela est possible, mais uniquement sur les chemins privés. Il est possible de faire assurer une trottinette électrique. Toutefois, toutes les assurances ne prennent pas en charge ce genre de moyen de locomotion, il faut prévoir en moyenne entre 40 et 60 euros chaque année pour faire assurer votre trottinette électrique. Pour que vous ayez une amende en roulant avec une trottinette électrique, il faudrait qu’il y ait une infraction, par conséquent une règlementation liée aux trottinettes sur la route, cela n’existe pas. Par contre l’amende peut être causée par des petits manquements, comme l’absence de casque, l’absence de certificat d’immatriculation, etc.

0

La trottinette électrique dans un contexte de mobilité urbaine progressive

trotinette electrique adulte

La mobilité urbaine est un concept qui commence à prendre de plus en plus d’ampleur dans le paysage des transports actuel. En fait il s’agit d’utiliser moins sa voiture, au profit d’autres engins de transports plus légers, moins polluants et qui permettent même quelques fois de gagner plus de temps. Pour le moment c’est un marché qui est encore en pleine émergence, du coup on ne dispose pas de données consolidées et chacun fait l’évaluation du secteur d’après ses propres observations. Selon premières analyses de Christophe Bayart, créateur du vendeur Mobility Urban, le marché doublerait chaque année, en tout cas en ce qui concerne la trottinette électrique https://trottinetteelectriqueattitude.wordpress.com/. En 2016 il évalue les ventes de son enseigne à 4 000 ou 5 000 trottinettes, pendant que les monoroues seront vendues à 3 000 ou 4 000 unités en France. Si on considère que chaque appareil est vendu à environ 1 000 euros, on pourrait évaluer le poids monétaire du secteur à environ 10 millions d’euros. Le marché du vélo électrique quant à lui a atteint 88 millions d’euros en 2016.

Du point de vue de Carel Wijngaards, le marché est en pleine expansion. En 2014, la société Etwow a enregistré des ventes d’environ 2 000 trottinettes électriques pour adultes. En 2015 cette valeur est passée à 10 000 unités et pour l’année 2016 ils devraient atteindre le chiffre record de 30 000 unités vendues. Il se pourrait même que pour les années à venir ce chiffre passe à 100 000 unités, soit un peu plus que les vélos électriques. Les experts tiennent à préciser qu’il ne s’agit pas d’un effet de mode comme avec les smartboards, l’utilisation des trottinettes semble être un phénomène durable. En 2014 on comptait à peine une dizaine de magasins qui commercialisaient ces engins, de nos jours on en compte environ 200 sur le territoire français.

Les grands distributeurs comme Boulanger, la Fnac, ou encore Go sport mènent des tests actuellement pour se lancer dans la commercialisation de ces produits. S’ils entrent sur ce marché, il va prendre beaucoup d’ampleur très rapidement. La grande majorité des produits sur le marché de la trottinette électrique et des autres produits du même genre vient de Chine. Les rares producteurs européens sur ce marché sont le Suisse Micro et l’allemand Egret. Les PME françaises essayent de se mettre à la hauteur des autres entreprises avec notamment les trottinettes LTrott ou Weebot, toutefois l’environnement est assez difficile. De gros acteurs comme Decathlon, Honda ou encore Toyota sont annoncés sur ce marché, ils disposent déjà de produits, mais les normes pour leur permettre de les commercialiser ne sont pas encore effectives. D’ailleurs l’AFNOR travaille sur une norme qui devrait être officielle d’ici 2018.

0

Que faut-il savoir pour s’initier à la trottinette électrique ?

trottinette electrique.

Vous êtes sûrement touché par la tendance actuelle et l’engouement pour les véhicules de transport légers. Vous songez peut-être à vous offrir une trottinette électrique ou même un gyropode ou une roue, mais vous ne savez pas exactement ce qui vous convient ? Avant de vous lancer il est important pour vous de faire le point, et ainsi vous déterminerez quelle est la meilleure option pour vos déplacements. Tout d’abord il faut savoir ce que vous comptez faire de l’engin que vous allez acquérir. Est-ce qu’il vous servira pour vous rendre au travail ? Combien de kilomètres comptez-vous parcourir par jour sur cet appareil ? Quel poids faites-vous ? Certains professionnels proposent des essais gratuits d’une durée moyenne d’une heure, que ce soit seul, en famille ou avec des amis, en général ces séances sont disponibles le samedi ou le dimanche. Ce sera pour vous une occasion de vérifier avec des professionnels la facilité et le plaisir qu’on a en utilisant ce genre d’appareils au quotidien.

Avant de choisir la trottinette électrique qui vous sied le mieux, en considérant les paramètres édictés ci-dessus, vous devez savoir que les principaux modèles sont la Ltrott, egret one, SXT 300 H et scorpit. Renseignez-vous également sur les différentes consignes de sécurité, ainsi que les nombreux pièges que la chaussée vous réserve. Ensuite vous devez acquérir les gestes de bases, ce qui vous aidera à avoir une prise en main adéquate. Vous devez apprendre à monter, descendre, tourner, franchir le trottoir, freiner, etc. Ce ne sont pas des astuces difficiles à apprendre, mais quelqu’un qui n’a jamais utilisé ce genre d’appareils peut être surpris.

Une ballade au cœur d’une ville peut vous aider à vivre l’expérience de la trottinette électrique. Vous pourrez vivre en temps réel les avantages que présente ce type d’appareil avant de conclure un achat. Il serait utile de vous en servir sur différents terrains, afin de savoir où vous pourrez vous en servir. L’idéal serait de vous servir de plusieurs modèles afin de comparer les performances des différents appareils. Transmettre vos sensations et votre vision au vendeur ou au constructeur peut l’aider à améliorer les caractéristiques de son véhicule léger. La trottinette, le gyropode ou la roue sont des véhicules de plus en plus à la mode, qui permettent de préserver l’environnement et surtout qui permettent au conducteur de ne pas subir l’impact des embouteillages et autres tracasseries que l’on pourrait subir en voiture sur la route.

0

Les carburants de première génération comme l’éthanol de la cheminée

cheminee-ethanol-bio

Est-ce que les biocarburants seraient-ils néfastes au final ? Cette interrogation est l’une des préoccupations actuelles des chercheurs et experts de l’environnement. Il est important qu’ils aient ces interrogations au vu de l’engouement que les gens manifestent à l’égard des biocarburants. En effet, on note une explosion dans l’utilisation de ces carburants à base de plantes et autres ressources naturelles, que ce soit dans les véhicules ou dans la cheminée à l’éthanol sur le site http://www.chemineo.fr/, les biocarburants sont utilisés sous différentes formes. Petite définition avant de poursuivre. Le biocarburant fait référence à tous les combustibles en forme liquide produits à base de plantes cultivées. Certains lui donnent aussi le nom d’agrocarburant afin de bien marquer la relation qu’il y a entre le carburant et le secteur agricole et les cultures vivrières. Au départ, deux types d’agrocarburants de première génération ont été mis sur pied, il s’agissait de la filière bioéthanol. Le bioéthanol est un alcool que l’on mélange à l’essence et qui porte aussi le nom de super éthanol. Le bioéthanol est produit à base de plantes à sucre comme la betterave, le blé, la canne à sucre, etc.

On retrouve aussi la filière du biodiesel dans la catégorie des biocarburants de première génération. Le biodiesel est fait à base d’huile végétale et on s’en sert principalement dans les engins dotés de moteurs diesel. Le biodiesel est fabriqué à partir de colza, d’arachide, de soja ou de tournesol. En général ce carburant est commercialisé à la pompe associée à du gazole à hauteur de 5%. Les zones de production sont bien réparties à travers la planète. En Europe on fabrique essentiellement les huiles pour le biodiesel, pendant qu’aux États-Unis et au Brésil on opte pour la fermentation alcoolique des plantes en vue de produire du bioéthanol.

Le biodiesel et le bioéthanol qui sont les principaux carburants de première génération sont de nos jours fabriqués à l’échelle internationale et industrielle. Pourtant ces carburants ne peuvent être produits qu’en quantité limitée puisqu’ils sont des éléments de concurrence face à la production alimentaire. Ainsi, la cheminée à l’éthanol ne manquera pas de carburant de qualité. Au fil du temps et des expériences, les chercheurs ont mis en place de nouvelles méthodes de fabrication de biocarburants qui impliquent de se servir de matières premières différentes, dans le but de préserver le secteur agro alimentaire et de ne pas trop user les terres utilisées actuellement.

Pages ... 1 2