0

Investissement de 40 millions d’euros pour la vulgarisation du scooter électrique en Europe

electric-vespa

Depuis quelque temps, un service d’utilisation de scooter électrique en libre-service a vu le jour à Paris. L’engouement pour ce service et pour le scooter électrique en général a créé une volonté de donner plus d’envergure à ce service. Le service Cityscoot, puisque c’est de cela qu’il s’agit, existe à Paris depuis 2016 et pourrait bénéficier d’un investissement conséquent de 40 millions d’euros. Il s’agit d’un service de partage de scooters électriques http://www.devis-assurance-auto.eu/actualites-auto/scooters-electriques/. Le système est assez simple à utiliser et il met à la disposition des utilisateurs des scooters simples d’utilisation, que même les débutants peuvent conduire. Depuis son lancement, le système a déjà séduit des milliers d’utilisateurs. Il est important de rappeler que ce type de véhicules garantit une mobilité moins bruyante et moins polluante, en plus de permettre d’alléger la circulation dans les grandes villes, à l’instar de Paris.

La levée de fonds de 40 millions à l’initiative de Cityscoot s’adresse à ses principaux partenaires que sont la Caisse des Dépôts et Leaseplan. De nouveaux investisseurs sont également sollicités, il s’agit notamment de la RATP, et d’InVenture Partners. Il est évident qu’investir dans ce type de mobilité présente un intérêt pour les investisseurs, mais aussi pour les utilisateurs. Cet investissement aidera donc à l’expansion de l’entreprise qui pourra ainsi faire face aux entreprises concurrentes qui arrivent progressivement dans le secteur des scooters électriques. Une expansion dans la ville de Nice devrait arriver au printemps et d’autres villes déjà en cours d’évaluation suivront. À Paris, 1600 scooters sont déjà mis à la disposition des usagers du service, l’objectif est de faire passer ce chiffre à 5000 unités en fournissant les banlieues en scooters.

Atteindre 5000 scooters électriques fera de la flotte de Cityscoot la plus grande de toute l’Europe. L’entreprise souhaite justement étendre ses activités en Europe, en commençant par la Suisse et par l’Italie. En attendant, trois autres villes françaises sont déjà en cours d’étude, afin que le service s’y déploie après la ville de Nice. L’objectif c’est que toutes les villes proposant le service Cityscoot soient connectées sur le même réseau, grâce au même compte sur la même application. Petit à petit l’ensemble de l’Europe sera touché par ce service, permettant par la même occasion d’améliorer la circulation et même l’environnement, dans ces régions et villes. Les utilisateurs pourront désormais profiter de ce moyen de transport ludique et efficace, sans être obligés d’effectuer un achat de scooter.