0

Comment mettre son bien immobilier à jour à Marrakech et au Maroc ?

Programmes immobiliers Marrakech

Désormais, tout citoyen marocain, qu’il soit promoteur ou simple particulier, a la possibilité et même le droit d’apporter des modifications à son bien immobilier à Marrakech et au Maroc en général. Pour cela il faut juste que la personne obtienne une autorisation garantissant que le changement à apporter ne présente aucun danger. Cette évolution répond aux nombreuses préoccupations concernant la création de bâtiments de 6 à 8 étages. Pour le moment on observe que le secteur immobilier compte de nombreux produits en cours de production. Si l’on en croit le ministre de l’Habitat et de la Politique de la ville, on note également un « tassement » dans le secteur alors que certaines couches sociales ne bénéficient toujours pas de logements. Les résultats de nombreuses études sur l’habitat social montrent que 97% des personnes sont satisfaites de ce type de logements. Le nombre de demandes en termes de logements reste tout de même considérable, en effet on compte environ 1,5 million d’unités sollicitées malgré la diversité de l’offre disponible actuellement. Il devient important d’adapter l’offre actuelle à la demande.

L’une des solutions à cette situation serait d’encourager la location de biens immobiliers à Marrakech et au Maroc avec l’agence  immobilière ChicRiad. En effet si la location de logements n’est pas encouragée pour quelles raisons certains achèteraient-ils ? Le secteur du locatif peut devenir un levier si l’offre et le marché sont régulés, il est important de définir un nouveau cadre légal régissant les relations entre le propriétaire et le locataire. Un autre moyen de résoudre le problème de stagnation des constructions serait de résoudre les problèmes fonciers et administratifs. Selon le président de l’association marocaine des agents immobiliers, les problèmes fonciers et administratifs empêchent le développement du secteur. Pour certains, la communication serait la clé et la réponse à tous les problèmes puisque 40 000 logements sont actuellement non occupés.

Les chiffres de l’immobilier à Marrakech et au Maroc donnent de nombreux éléments de réponse. Selon un document officiel, malgré le ralentissement vécu entre 2014 et 2015, on note un accroissement d’environ 10% de la sollicitation des crédits immobiliers, entre 2012 et 2015. Le montant total des crédits à l’immobilier a atteint la somme de 241,19 milliards de dirhams en 2015, avec un taux de contribution qui s’élevait à 27%. À la fin du mois de mai 2016, le crédit à l’immobilier a atteint la somme de 243, 474 milliards de dirhams soit 27% de l’ensemble des crédits de l’économie locale. De nombreux facteurs contribuent aux changements que l’on observe ainsi dans le secteur immobilier au Maroc, une chose est sûre le secteur se remet peu à peu de la période de récession qu’il a connue il y a quelques années. La relance est actuelle et les autorités publiques mettent de nombreuses actions en œuvre afin d’accélérer le processus de réhabilitation totale du secteur. Il ne s’agit pas seulement de créer un environnement propice à la construction de nouveaux logements par les promoteurs, mais aussi de pousser à la construction de bâtiments conformes à la demande de plus en plus grandissante.

*