0

La trottinette électrique dans un contexte de mobilité urbaine progressive

trotinette electrique adulte

La mobilité urbaine est un concept qui commence à prendre de plus en plus d’ampleur dans le paysage des transports actuel. En fait il s’agit d’utiliser moins sa voiture, au profit d’autres engins de transports plus légers, moins polluants et qui permettent même quelques fois de gagner plus de temps. Pour le moment c’est un marché qui est encore en pleine émergence, du coup on ne dispose pas de données consolidées et chacun fait l’évaluation du secteur d’après ses propres observations. Selon premières analyses de Christophe Bayart, créateur du vendeur Mobility Urban, le marché doublerait chaque année, en tout cas en ce qui concerne la trottinette électrique https://trottinetteelectriqueattitude.wordpress.com/. En 2016 il évalue les ventes de son enseigne à 4 000 ou 5 000 trottinettes, pendant que les monoroues seront vendues à 3 000 ou 4 000 unités en France. Si on considère que chaque appareil est vendu à environ 1 000 euros, on pourrait évaluer le poids monétaire du secteur à environ 10 millions d’euros. Le marché du vélo électrique quant à lui a atteint 88 millions d’euros en 2016.

Du point de vue de Carel Wijngaards, le marché est en pleine expansion. En 2014, la société Etwow a enregistré des ventes d’environ 2 000 trottinettes électriques pour adultes. En 2015 cette valeur est passée à 10 000 unités et pour l’année 2016 ils devraient atteindre le chiffre record de 30 000 unités vendues. Il se pourrait même que pour les années à venir ce chiffre passe à 100 000 unités, soit un peu plus que les vélos électriques. Les experts tiennent à préciser qu’il ne s’agit pas d’un effet de mode comme avec les smartboards, l’utilisation des trottinettes semble être un phénomène durable. En 2014 on comptait à peine une dizaine de magasins qui commercialisaient ces engins, de nos jours on en compte environ 200 sur le territoire français.

Les grands distributeurs comme Boulanger, la Fnac, ou encore Go sport mènent des tests actuellement pour se lancer dans la commercialisation de ces produits. S’ils entrent sur ce marché, il va prendre beaucoup d’ampleur très rapidement. La grande majorité des produits sur le marché de la trottinette électrique et des autres produits du même genre vient de Chine. Les rares producteurs européens sur ce marché sont le Suisse Micro et l’allemand Egret. Les PME françaises essayent de se mettre à la hauteur des autres entreprises avec notamment les trottinettes LTrott ou Weebot, toutefois l’environnement est assez difficile. De gros acteurs comme Decathlon, Honda ou encore Toyota sont annoncés sur ce marché, ils disposent déjà de produits, mais les normes pour leur permettre de les commercialiser ne sont pas encore effectives. D’ailleurs l’AFNOR travaille sur une norme qui devrait être officielle d’ici 2018.

Incoming search terms:

  • Maison marocaine architecture intérieur

*